Comment réussir sa reconversion professionnelle ?

Réussir sa reconversion professionnelle

Comment réussir sa reconversion professionnelle ?

24th juin 2021
By:
La rédaction
View bio
La rédaction

Depuis 2014, les équipes Hiscox alimentent ce blog en vue de fournir aux entrepreneurs en herbe comme les confirmés. Pour nous être assureur c’est avant tout vous conseiller à chaque étape de la vie de votre entreprise. Pour vous accompagner et vous aider à faire les bons choix pour éviter de mettre en danger votre entreprise. Actualité, inspiration, conseils, fiches pratiques… Nos contenus variés ont pour objectif d’adresser vos questionnements du quotidien. Parce que chez Hiscox on pense à tout et surtout à vous.

Besoin de plus de conseils ? Envie de nous faire part de votre expérience, nous serons ravis de publier votre témoignage ! Contactez-nous : [email protected]

Un actif sur cinq est actuellement engagé dans un parcours de reconversion professionnelle selon la 2e édition du Baromètre de la formation et de l'emploi de Centre Inffo sortie en janvier 2021. Il est loin le temps où l’ambition de tout jeune actif était de décrocher son CDI pour construire une carrière longue et stable au sein d’une entreprise jusqu’à sa retraite.

Les raisons pour changer de voie sont aussi nombreuses que le nombre de reconvertis. Vous souhaitez palier à un manque de débouchées ? Répondre à l’évolution d’un secteur d’activité ? Vous rapprocher de vos valeurs et convictions ? La reconversion professionnelle pourrait être la solution, mais attention pour que reconversion professionnelle rime avec épanouissement personnel et réussite il convient de ne pas prendre les choses à la légère.

Afin de vous aider à y voir plus clair, Anna Jousset, ancienne attachée de presse devenue entrepreneure dans le secteur des ressources humaines et co-fondatrice d’Idunn Stage & Alternance, la première plateforme de rencontre entre professionnels de la communication et les étudiants en recherche de stage et d'alternance, partage son témoignage et ses conseils pour réussir sa reconversion professionnelle.

Comment et quand changer de métier ?

La 2ème édition du Baromètre de la formation et de l’emploi 2021 réalisé par Centre Inffo en partenariat avec l’institut CSA, montre que les indépendants (30%) et les jeunes de 18 à 24 ans (34%) sont ceux qui se reconvertissent le plus.

Si l'on ajoute les personnes qui envisagent une reconversion professionnelle à celles qui sont déjà activement engagées dans ce processus, la proportion atteint 47% des actifs.

C’est à dire que près d’une personne sur deux envisage de commencer une formation pour entreprendre une reconversion ou est motivé à l’idée de se reconvertir professionnellement.

Dans son métier de recruteur/RH, Anna Jousset n’entend que trop souvent les professionnels restent dans le même métier, même quand ils ne sont pas heureux. Par peur ? Par routine ? La réponse varie en fonction des profils. Mais une chose est sûre c’est qu’il y a désormais un mouvement vers davantage de flexibilité dans le milieu professionnel. Notamment avec une prise de conscience collective.

Changer, évoluer, avancer... Les motivations pour se reconvertir professionnellement sont proches de ceux d’un entrepreneur. Découvrez notre kit de survie de l’entrepreneur pour appréhender au mieux les étapes de votre reconversion.

Finalement, on n'attend de personne d’avoir les mêmes goûts vestimentaires, d’écouter la même musique ou d’avoir les mêmes amis toute sa vie. Pourquoi penser qu’un choix de vie si important qu’un métier, que l'on commence jeune, en tant qu’étudiant, devrait forcément perdurer toute une vie ?

La vie n’est pas statique, on évolue, on change de goût, on fait des découvertes et des rencontres. Vous avez tous plusieurs cordes à vos arcs, et c'est normal de vouloir développer plusieurs aspects de vos personnalités et compétences...

Quelle est la durée d’une reconversion professionnelle ? 

La durée moyenne d’une reconversion professionnelle est de 9 à 12 mois. Néanmoins, il n’existe précisément pas de durée car le parcours de chacun est différent. Votre reconversion professionnelle dépend de différents facteurs, du métier (on ne se réinvente pas chirurgien en deux jours), du contexte, des opportunités...

Un nouveau métier doit forcément s’apprendre, même si la décision de se reconvertir peut se faire en une nuit. Le plus important est donc le processus, vous devez vous y attacher et travailler sérieusement pour réussir votre reconversion professionnelle. 

Comment être persuadé que l’on veut vraiment se reconvertir professionnellement, et qu’il ne s’agit pas d’une envie passagère ? 

Pour réussir sa reconversion professionnelle, il faut écouter sa voix intérieure et surtout être attentif(ve) à ne pas se lancer pour les mauvaises raisons : parce que quelqu’un d’autre vous l'a conseillé, ou parce qu’on a entendu que c’est un métier d’avenir…

Une erreur fréquente est d’entreprendre une reconversion lorsque l’on a plus envie de faire ce que l’on fait actuellement ? Selon Anna Jousset, vouloir fuir son quotidien ne sera jamais une fondation assez solide pour construire votre avenir.

Pour réussir, il faut une vraie “flamme” qui vous pousse à agir et à avancer dans une nouvelle direction. Jeune, nous apprenons vite, mais avec l’âge, l’apprentissage demande un peu plus d’efforts… Et de plus, avec parfois plusieurs années de carrière derrière vous, il est plus difficile de faire un virage à 180 degrés et reprendre tout à zéro.

C’est pourquoi il faut vraiment être habité par une ‘passion’. Vous devez pouvoir répondre aux questions : Quelle est ma motivation pour me reconvertir ? Pourquoi ce changement et dans quel but ?

Surtout ne pensez jamais que vous pourriez faire tout cela "en vain". Aucun changement/reconversion ne peut être “inutile” ou “perdu”, bien qu’il soit contraignant de se lancer dans des années d’études et d'investissements pour finalement découvrir que vous étiez mieux avant. Vous gagnerez toujours de l’expérience, ce qui rendra votre parcours exceptionnel, riche et unique.

Quels sont les pièges à éviter pour réussir sa reconversion professionnelle ? 

Le premier piège lorsque l'on souhaite entreprendre un changement de métier est de ne pas être prêt à tout recommencer à zéro ! Et cela n’est pas évident pour tout le monde.

Anna Jousset est la première à en témoigner : après une belle carrière où elle a gravi les échelons et s’est habituée à son rôle de "senior" en agence de communication, se retrouver dans le rôle de l’apprenti a été très difficile. Elle a dû repartir de 0 et tout réapprendre pour faire de son rêve une réalité.

Dans son rôle de recruteur, il lui arrive souvent d’interviewer des candidats en reconversion professionnelle. Ceux-ci se lancent dans une nouvelle aventure après une belle carrière de 10-15 ans dans un premier métier. Il n’est pas rare, quand vient le moment de discuter du salaire et des avantages du poste, qu’ils attendent à garder ce “statut de senior", un certain confort.

En réalité lorsque vous n’avez aucune expérience dans votre nouveau métier. Une reconversion professionnelle est une nouvelle page qui s’ouvre, il faut savoir oser et supporter de remettre les compteurs à zéro.

Ce qui est formidable, une fois que vous avez pu vous mettre à ce niveau zéro et remonter le long du chemin pour maîtriser votre nouveau métier. Vous vous retrouvez finalement avec deux “métiers”, une double expertise. Vous pouvez alors développer cette synergie pour créer un rôle et une identité professionnelle qui sera unique, avec une attractivité forte sur le marché du travail.

Comment planifier une reconversion professionnelle saine et durable, qui a le plus de chances d’aboutir ? 

Si lorsque vous partez en vacances un peu d’improvisation peut s’avérer payant, dans le cadre de votre reconversion professionnelle mieux vaut éviter les mauvaises surprises. Essayez donc de partir avec toutes les cartes en main et planifiez votre changement de vie :

  • Instaurez un planning efficace pour rationnaliser votre temps et soyez indulgent avec votre capacité d’apprentissage. De nombreuses heures sont nécessaires pour s'entraîner à un nouveau métier et la moindre tâche va demander plus d’efforts et de temps pour le novice que pour une personne expérimentée.

  • Réalisez une charte de “crisis management” afin de bien réfléchir aux “pires scénarios" qui peuvent arriver, mesurer leur impact et prévoir des plans d’actions pour y répondre. Vous n’êtes jamais à l’abri de surprises, mais vous serez plus apte à réagir en cas de problème si vous vous y préparez.

C’est comme apprendre à faire du vélo : si un enfant est guidé par la peur de tomber, il va être très prudent, éviter d'aller trop vite, éviter les pentes etc... Il ne tombera pas, mais… deviendra-t-il le Roi du Vélo ? Certainement que non. Si au lieu de se focaliser sur ‘ne pas tomber’, l’enfant se focalise sur apprendre à maîtriser le vélo, il va tester le tout terrain, prendre de la vitesse, et devenir plus performant ! Ce dernier va évidemment aussi tomber à plusieurs reprises, mais… Il va rapidement exceller dans l'exercice.

Dans l’entrepreneuriat, il est parfois nécessaire d’échouer pour mieux réussir par la suite. Alors oser, tester, essayer, n’ayez pas peur d’échouer dans un premier temps car cette expérience vous permettra de surmonter tous les obstacles de votre reconversion professionnelle.

Anna recommande à chacun en reconversion professionnelle, dans la mesure de possible, de se mettre en danger : en situation où vous êtes obligé de pratiquer, tester, essayer (et forcément rater).

Pour elle, cet entraînement s’est par exemple traduit au début en s'imposant des journées marathon en entretiens non-stop, quasiment sans pause. « C’est très éprouvant, en tant que recruteur tu es “hôte”, tu dois accueillir chaque candidat avec le même sourire, la même curiosité et qualité d’écoute... En même temps, c'est toi qui tiens le fil de l’entretien entre tes mains, au niveau timing et sujets à aborder, le candidat te suit. Et tu dois t’assurer de poser chaque question (même si tu l’as déjà posé à 8 autres candidats dans la journée), sans rien oublier. » Un exercice difficile mai qui lui a permis de rendre vite compte de ses propres faiblesses, des pièges et des difficultés, et au final de s’améliorer.

Prendre des risques et se mettre en danger ça n’est pas foncer tête baiser. Pour réussir, la maitrise des risques est indispensable. Pour faire face aux imprévus et ainsi vous reconvertir en tant qu’indépendant ou freelance en toute sérénité. Nous concevons des contrats d’assurances RC pro adaptés aux besoins spécifiques de votre nouveau métier.

Les étapes d'une reconversion professionnelle : le témoignage de Anna Jousset

Chaque situation est différente, nous espérons que le témoignage de Anna Jousset pourra vous inspirer et peut-être créer votre propre histoire de reconversion professionnelle.

Sa reconversion s’est faite, étape par étape, presque sans qu’elle ne s’en rende compte... Elle décrit sa reconversion comme non intentionnelle, mais plutôt comme une belle découverte, qui s’est transformée en une voie qu’elle a décidé de poursuivre.

Elle a toujours œuvré dans l’univers de la communication ; un secteur qui la passionne, depuis toute petite. Après des premiers postes en tant que consultante en relations publiques, elle a évolué sur des postes de direction.

C’est en tant que Vice-Présidente International dans une agence de communication parisienne, qu'elle a pris pour la première fois des responsabilités dans le recrutement. D’abord à petite échelle, puis rapidement pour tout le groupe : en France et à l’international, une trentaine de nationalités différentes. Anna a aussi eu en charge une partie des missions RH, liée à la gestion de personnel, licenciement, évolution des équipes.

Elle a eu la chance de pouvoir tester ses propres méthodes de recrutement. En tâtonnant au début mais avec le temps elle a affiné ses propres méthodes : questionnaires, tests, analyses...

Elle a échoué plusieurs fois, tout au long de son parcours, mais a toujours continué d’aller de l’avant. Finalement une nouvelle passion était née, avec la découverte d’un talent caché.

A tel point que des années plus tard, quand elle a ressenti que le temps était venu de faire un nouveau plan de carrière, elle guettait les offres d’emploi de recrutement/RH, plutôt que celles en communication.

Par la suite, elle a trouvé un poste de Talent Manager pour une autre agence de communication. Elle s’est donc retrouvée dans cet univers qui lui était si familier mais sans repères cette fois-ci. Elle ne faisait plus partie de la direction, elle n’était plus là pour accompagner les clients, superviser les équipes. Elle s’est retrouvée dans le bureau d’administration, sur un poste où elle devait tout démarrer de zéro et tout apprendre à nouveau.

Anna nous dit que c’était à la fois une magnifique et déstabilisante opportunité. Paradoxalement ce qui a était sa force au départ : connaître parfaitement l’environnement qu’est l’agence de communication, lui a aussi desservi pour ce nouveau départ, « c’est trop facile de se glisser dans les anciens rôles et réflexes et de se tromper de mission ».

Elle avait l’habitude de gérer les recrutements en grande indépendance : identifier les besoins, décider des critères de sélection, et faire le choix final de qui sera embauché. Dans son nouveau rôle, elle reçoit juste le timing et la description du profil souhaité, de la part de toute l’équipe de direction de l’agence, et c’est à elle de leur proposer des candidats pour qu’ils fassent leur choix. Et ensuite c’est à elle de prendre en charge toute la partie administrative liée aux arrivées (ou départs) des employés, promesses d’embauches, contrats, période d’essais, préavis, formations, suivi... Au gré de leurs décisions. Anna perd la main sur toute décision. La situation s’avère parfois frustrante mais simultanément très instructive !

Petit à petit elle fait ses armes, et forge une vraie spécialisation purement RH et recrutement, en complément de sa spécialisation initiale : la communication.

Une fois cette double compétence en communication et en recrutement/RH acquise, elle décide de jouer sur la synergie de ses deux expertises, et crée une offre unique : un cabinet de recrutement spécialisé dans les domaines de la communication.

L'entreprise a ouvert ses portes en 2019, un très mauvais timing ; la longue grève générale a rendu le démarrage très compliqué (plusieurs de leurs clients ont suspendu leurs activités de recrutement pendant cette période) et quand finalement l’entreprise a vu le bout du tunnel, elle a été frappée de plein fouet, comme tant d’autres entreprises, par la crise sanitaire du covid-19.

Ce n’était pas le moment de se battre pour garder un bureau vide, des équipes en chômage partiel : l’entreprise n’avait pas de visibilité sur l’avenir ni sur la durée de la crise. Anna a donc décidé de mettre fin à l’aventure.

Aujourd’hui elle continue le recrutement, qui reste sa passion, en tant qu’indépendante pour des clients de tous secteurs confondus. Et cela lui a également permis de se consacrer à un autre business qu’elle a en tête depuis bien des années, et qui est également né de la synergie de ses deux expertises en communication & recrutement : d’Idunn Stage & Alternance.

Le témoignage de Anna Jousset permet de mettre en lumière l’ensemble des conseils pour réussir sa reconversion professionnelle. Au travers de son histoire, elle nous partage l’importance de la motivation pour entreprendre une reconversion. De ne jamais baisser les bras, malgré l’adversité car si vous travaillez dur et sans relâche pour votre projet, il est certain que vous réussirez.

L’aventure d’une reconversion professionnelle n’est pas de tout repos, mais le plus important c’est de vous reconvertir pour les bonnes raisons.

Vous souhaitez protéger votre activité ? Retrouvez nos offres d’assurance professionnelle pour entreprendre votre reconversion en toute sérénité.

Un grand merci à Anna Jousset pour son témoignage et ses conseils. Retrouvez les réseaux sociaux de son entreprise Idunn Stage & Alternance, la première plateforme de rencontre entre professionnels de la communication et les étudiants en recherche de stage et d'alternance.