Évaluer les risques professionnels de votre entreprise

Évaluer les risques professionnels de votre entreprise

Évaluer les risques professionnels de votre entreprise

15th novembre 2021
By:
La rédaction
View bio
La rédaction

Depuis 2014, les équipes Hiscox alimentent ce blog en vue de fournir aux entrepreneurs en herbe comme les confirmés. Pour nous être assureur c’est avant tout vous conseiller à chaque étape de la vie de votre entreprise. Pour vous accompagner et vous aider à faire les bons choix pour éviter de mettre en danger votre entreprise. Actualité, inspiration, conseils, fiches pratiques… Nos contenus variés ont pour objectif d’adresser vos questionnements du quotidien. Parce que chez Hiscox on pense à tout et surtout à vous.

Besoin de plus de conseils ? Envie de nous faire part de votre expérience, nous serons ravis de publier votre témoignage ! Contactez-nous : [email protected]

Entrepreneurs, faire l’analyse des risques de votre entreprise est une obligation légale. En plus de s’inscrire dans une démarche responsable pour préserver la santé de vos salariés, cette analyse des risques vous aidera au moment de la souscription de votre assurance professionnelle. En effet, procéder à l’évaluation de vos risques professionnels vous permet de bien définir vos besoins en matière de couverture, et de choisir les garanties qui vous protégeront aux mieux contre les conséquences d'un sinistre. Retrouvez tous les conseils de nos experts Hiscox pour mener à bien votre analyse des risques.

Pourquoi effectuer l’analyse des risques de mon entreprise ?

Une sécurité pour les salariés et le chef d’entreprise

Effectuer une analyse des risques présente de nombreux avantages à la fois pour les salariés, les chefs d’entreprise et les assurances professionnelles. En premier lieu, mener une analyse des risques de votre entreprise vous permet d’identifier les problèmes de sécurité existants pour vos salariés, une démarche qui permet de mieux préserver leur santé. En tant que dirigeant d’entreprise, il s’agit d’une obligation légale, dans la loi française, de mener une analyse des risques. Cela vous permettra de prévenir d’éventuels problèmes de sécurité en identifiant les facteurs susceptibles de les déclencher et en estimant la probabilité qu’un incident se produise. En plus d'être une obligation légale de sécurité, nous vous conseillons de suivre le sujet de très près. En effet, du point de vue du dirigeant d’entreprise, les risques professionnels représentent un véritable danger financier pour votre entreprise. D’après un rapport de l’Assurance Maladie sur la sinistralité AT/MP (accidents du travail, accidents de trajet et maladies professionnelles), l’ensemble des risques professionnels ont causé sur la période 66,8 millions de journées de travail perdues pour incapacité temporaire, et une perte globale liée d’environ 2 milliards d’euros pour les sociétés françaises. Un impact business majeur, qui rappelle l’importance d’évaluer les facteurs de risque pour mettre en place un plan de prévention efficace.

Un prérequis pour les assureurs

Faire l’évaluation des risques de votre entreprise est un indispensable en matière de prévention à la fois pour la santé de vos salariés et de votre entreprise. Mais, il s’agit également d’un prérequis pour les assureurs professionnels. Ces derniers doivent définir les différents types de risques professionnels que vous pourriez rencontrer, afin d’adapter au maximum leurs offres d’assurance aux besoins de chaque dirigeant d’entreprise. Ainsi, ils pourront fixer les justes montants de primes, de remboursements et d’éventuelles franchises de leurs assurés. C’est pourquoi, avoir mené une analyse des risques de votre entreprise sera une ressource précieuse pour bien choisir votre assurance professionnelle.

Qu’est-ce qu’un risque professionnel ?

Qu'entend-on par risque professionnel ?

Un risque professionnel par définition est un risque rencontré par les professionnels sur leur lieu de travail. Ce risque peut aussi bien concerner votre intégrité physique, votre bien-être ou votre état de santé de manière générale. En d’autres termes, un risque professionnel est un risque de blessure physique ou morale, ou risque maladie, qui pèse sur vos salariés mais aussi sur vous-même, en tant que chef d’entreprise, dans le cadre de votre activité.

Quels sont les types de risques professionnels qui existent ?

En France, plus de 800 000 sinistres liés aux risques professionnels ont été reconnus et pris en charge par l’Assurance Maladie sur l’année 2019. La palette des différents types de risques professionnels qui existent est assez large, mais en voici une liste des principaux :

  • risques liés à l'activité physique et/ou à l’utilisation de machines (troubles musculo-squelettiques, chutes, blessures…) ;
  • risques liés à une exposition à une substance néfaste pour la santé (amiante, produits chimiques, plomb, agents sensibilisants…) ;
  • risques liés à un environnement de travail pouvant être incommodant tels que la chaleur, le froid, le bruit, la luminosité, le manque d’espace, la pollution atmosphérique… ;
  • risques liés à des relations humaines inappropriées comme la pression morale, le harcèlement, les agressions, les violences physiques...

Comment réaliser une évaluation des risques professionnels de mon entreprise ?

La loi française rend obligatoire la rédaction d'un document unique d'évaluation des risques nommé « DUER », dans toutes les entreprises, et ce, dès l'embauche de votre premier salarié. Dirigeants d’entreprise, voici la méthodologie pour établir votre DUER.

1. Préparer l'évaluation des risques

En tout premier lieu, vous devez détailler le cadre de l'évaluation : qui la mène, comment, etc. Vous pouvez décider de faire l’évaluation des risques de votre entreprise seul, ou demander à une personne en particulier de s’en charger. Généralement, il est recommandé de faire aussi participer vos employés, pour que l’analyse des risques de votre entreprise se fasse de manière collective, et que tout le monde se sente impliqué et considéré dans ce processus.

2. Identifier les risques

L’objectif est de repérer les dangers existants dans votre entreprise et d’en identifier les risques liés. Pour cela, n’hésitez pas à commencer par lister vos équipements, vos produits, vos conditions et vos procédés de travail qui pourraient nuire à la santé du personnel. Si par exemple l’un de vos employés travaille sur un ordinateur à une place mal éclairée, l’identification du danger sera le manque de luminosité, et le risque correspondra aux conditions d’exposition au danger - en l’occurrence combien d’heures par jour cette place manque de luminosité.

3. Classer les risques

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’identification du risque ne représente qu’une partie de l’évaluation des risques d'une entreprise au sens large. Il vous faut ensuite classer ces risques, en les hiérarchisant du plus dangereux au moins dangereux, à partir :

  • de votre expérience de chef d’entreprise ;
  • des retours et échanges que vous avez eus avec vos salariés ;
  • des différentes données statistiques existantes sur les accidents professionnels ;
  • des conseils d’organismes spécialisés qui peuvent être consultés (caisses régionales d'Assurance Maladie, caisses générales de Sécurité sociale, caisses d'Assurance Retraite et de la Santé au Travail, agences régionales pour l'Amélioration des Conditions de Travail, etc.).

4. Proposer des actions de prévention

Cette hiérarchisation vous permet de prioriser la mise en place de vos actions de prévention et de gestion du risque. Il s’agit ici de lister l'ensemble des mesures réalisables qui peuvent agir sur les risques professionnels identifiés. Toutes les mesures prévues pour l’année suivante doivent être obligatoirement inscrites dans un document appelé PAPRIPACT (Programme Annuel de Prévention des Risques Professionnels et d'Amélioration des Conditions de Travail). Ce document est obligatoire et vient définir l'ensemble des mesures qui découlent des risques professionnels que vous aurez identifiés.

5. Savoir réévaluer sa stratégie

Le DUER doit être mis à jour au moins une fois par an par le chef d’entreprise, mais aussi à chaque changement lié à la sécurité de l’entreprise : décisions d'aménagement qui modofie les conditions de travail, nouvelles informations sur les conditions de sécurité, etc. La mise à jour annuelle est à rédiger après avoir fait un bilan lui aussi annuel sur la santé, les conditions de travail et la sécurité de l’entreprise lors de l’année écoulée, et avant d’établir un nouveau PAPRIPACT. Dans la pratique, les TPE sont autorisés à mettre à jour leur DUER de manière moins fréquente, "sous réserve que soit garanti un niveau équivalent de protection de la santé et de la sécurité des travailleurs" (loi n° 2012-387 du 22 mars 2012).

L’analyse des risques pour bien choisir votre assurance professionnelle

Lorsque vous réalisez l’évaluation des risques professionnels de votre entreprise, vous rencontrez deux types de risques :

  • Les risques que vous pouvez éliminer en faisant des ajustements dans l’organisation de votre activité et l’agencement de vos locaux. Par exemple, une entreprise dont les salariés passent la plupart de leur temps sur un ordinateur peut leur éviter des troubles musculosquelettiques avec un matériel adapté : chaises, tapis de souris, clavier, etc.).
  • Les risques inhérents à votre activité qui ne peuvent pas être supprimés. Par exemple, une entreprise de massage présente le risque inhérent de voir ses masseurs avoir des douleurs physiques à force de manipuler leurs clients et d’adopter des postures parfois peu ergonomiques.

Une fois l’analyse des risques de votre entreprise terminée, vous devrez prendre rapidement les mesures adéquates pour une bonne gestion des types de risques professionnels supprimables que vous avez ciblés. Pour les risques qui sont indissociables de votre activité, vous avez la possibilité de les couvrir avec une assurance professionnelle adaptée. En France, la loi française oblige même les professions présentant des risques professionnels supérieurs à la moyenne à souscrire une RC Pro pour couvrir leur responsabilité civile. Si vous faites partie de ces professions réglementées, nous vous invitons à consulter notre article de conseils sur les assurances professionnelles obligatoires des entreprises. Vous pouvez également directement obtenir votre devis d’assurance professionnelle parmi nos offres spécifiquement adaptées aux TPE et aux indépendants.