Création d'entreprise : Comment définir mon business model ?

Comment définir mon business model ?

Publié le 02/07/2021 08:27 | Mis à jour le 20/07/2022 12:31

Répondre à une demande n'est pas toujours suffisant pour avoir un business lucratif. Pourquoi ? Tout simplement parce que le business model aurait permis de le faire n’a pas été défini ou trouvé au préalable. Définir la stratégie qui vous permettra de convertir votre offre en valeur pour engendrer des bénéfices est une étape clé de votre création d'entreprise.

Le business model – ou « modèle économique » en français – correspond à la stratégie que vous allez mettre en place au sein de votre entreprise pour gagner de l’argent.

 

Business model définition

Attention à ne pas le confondre le business model et le business plan. Le business plan est la déclinaison concrète, opérationnelle et chiffrée du business model. Il présente la stratégie de l’entreprise et ses implications financières pour les années à venir.

On dit souvent que le business model est le cœur du business plan.

C’est d’ailleurs pour cela que vous devrez le définir pendant la rédaction de votre business plan. C’est à ce moment-là que vous allez devoir prouver la capacité de votre entreprise à générer des gains, notamment pour convaincre d’éventuels business angels ou investisseurs.

Concrètement, vous allez devoir répondre à la question « Comment vais-je gagner de l’argent ? » Un véritable défi que doit réussir chaque entrepreneur !

Comment définir son business model ?

Il existe de nombreux business model (plus d’une dizaine), vous pouvez choisir de créer votre propre modèle économique ou de le ré-inventer !

Toutefois, vous devrez le choisir en fonction de l’identité de l’entreprise, de son offre et de sa stratégie. Quel sera votre positionnement commercial ? Quelle va être son organisation interne et ses contraintes ? Et enfin, comment sera-t-elle gérée par rapport au coût de revient, à la marge, au niveau de prix etc.)

Les principaux modèles économiques

Pour vous aider dans votre choix, nous vous proposons de retrouver ici quelques-uns des principaux modèles économiques choisis par les entreprises :

  • Le Freemium – contraction de free (gratuit) et de premium (haut de gamme). Ce modèle consiste à fournir une partie de l’offre gratuitement aux utilisateurs mais à bloquer d’autres contenus disponibles uniquement aux membres premium. Cela est notamment le cas des applications de rencontre qui sont gratuites mais proposent des achats intégrés.
  • Les enchères – ce sont les clients qui fixent eux-mêmes le prix du produit ou du service. Un système d’achat immédiat doit être mis en place pour répondre aux besoins des clients pressés.
  • Les abonnements – il s’agit de commercialiser un produit ou un service contre une inscription d’une durée déterminée.
  • Le cashback –donner des avantages aux meilleurs clients sous la forme de remboursements ou de points. Ce modèle est notamment utilisé par les compagnies aériennes pour leur programme de « Miles ».
  • La vente à domicile – les ventes se font dans un cercle de client réduit et votre entreprise fonctionne grâce au bouche-à-oreille.
  • L’affiliation –particulièrement utilisée par les sites internet. L’idée est de mettre en avant les publicités d’autres entreprises. A chaque fois qu’un internaute cliquera sur la publicité et réalisera une action vous percevrez une commission.
  • Le low cost – le but ici est de se baser sur un business model existant mais de proposer une offre moins chère. C’est notamment le choix qu’on fait les compagnies aériennes comme Easy Jet.
  • Le tout gratuit – les utilisateurs de votre produit ou service ne paient rien. Ce sont les annonceurs qui financent les supports. Comme exemple, on peut par exemple citer les journaux quotidiens CNews Matin et 20 minutes.
  • L’adaptatif – ce modèle permet notamment à l’entreprise d’optimiser ses ventes. En effet, les prix varient en fonction de l’offre ou de la demande et des habitudes des clients. Ainsi, il y a moins de risque de pertes de revenus. La SNCF avec ses prix de billets variant d’une période à une autre, est un bon exemple.
  • La transaction sur les ventes – l’entreprise va alors générer son revenu en prenant une commission sur les ventes qu’elle engendre. Son rôle est de mettre en relation l’offre et la demande. Comme par exemple BlaBlaCar qui permet aux personnes voulant faire du covoiturage de rentrer en contact avec des conducteurs et de réserver leur place directement via la plateforme.
  • Les ventes flash et dé-stockages – il s’agit ici de remettre en vente des invendus ou produits d’anciennes collections à des prix plus attractifs.
  • Le modèle de l’utilisation – le principe est de faire payer à l’utilisateur soit un prix d’accès à un service, soit un prix unique pour chaque utilisation. Les prix, très abordables, incitent le client à répéter l’acte d’achat plus souvent.
  • Le modèle au temps passé – il s’agit cette fois-ci de faire payer au consommateur le produit ou le servie en fonction du temps d’utilisation. Par exemple : les cyber-cafés.

Vous l’aurez compris, définir votre business model doit vous permettre d’esquisser la mise en œuvre de votre projet.

Pourquoi définir un business model ? 

La définition du business model répond à plusieurs objectifs, il s’agit à la fois :

  • de définir le champ d’activité de l’entreprise,
  • de préparer sa stratégie commerciale (notamment avec l’étude de marché),
  • d’évaluer les premiers éléments de gestion espérés (marge, coût de revient), recenser les moyens nécessaires à la bonne mise en œuvre du projet (humains, matériels, financiers...)
  • et de commencer à imaginer l’organisation de l’entreprise.

Vous voilà maintenant fin prêts à définir votre modèle économique et à poursuivre votre aventure entrepreneuriale. Pour plus de conseils, n’hésitez pas à découvrir notre rubrique dédiée au développement de votre business.