Femme impatiente devant ordinateur

Comment rebondir après un échec ?

Publié le 13/10/2022 09:00 | Mis à jour le 13/10/2022 09:27
Par:
La rédaction
View bio
La rédaction

Depuis 2014, les équipes Hiscox alimentent ce blog en vue de fournir aux entrepreneurs en herbe comme les confirmés. Pour nous être assureur c’est avant tout vous conseiller à chaque étape de la vie de votre entreprise. Pour vous accompagner et vous aider à faire les bons choix pour éviter de mettre en danger votre entreprise. Actualité, inspiration, conseils, fiches pratiques… Nos contenus variés ont pour objectif d’adresser vos questionnements du quotidien. Parce que chez Hiscox on pense à tout et surtout à vous.

Besoin de plus de conseils ? Envie de nous faire part de votre expérience, nous serons ravis de publier votre témoignage ! Contactez-nous : [email protected]

Les échecs font partie de la vie, tout le monde en a déjà fait l’expérience à un moment ou à un autre. La question n’est donc pas de savoir si vous avez déjà échoué, mais comment vous avez fait face à cet échec. Sachez-le, c’est là que réside la différence entre les personnes qui réussissent et celles qui échouent encore et encore. Un échec est un apprentissage qui nous rend plus fort. Découvrons ensemble comment surmonter ce passage au combien difficile et rebondir pour mieux repartir vers la réussite.  

Etape 1 : Comment accepter un ou plusieurs échecs ?

Posez-vous avec vous-même

La première étape de tout échec est de comprendre pourquoi et comment ce dernier est arrivé. Plusieurs raisons peuvent être la cause de cet échec, il est important de se poser avec soi-même si vous êtes autoentrepreneur en solo ou, avec votre équipe lorsque c'est possible.

C'est un exercice qui sera difficile, nous le savons, c'est dans la nature des choses que d'avoir du mal à faire face à ce qui ne va pas. Cependant, c'est un chemin fondamental. Chacun doit au travers de ce parcours, comprendre sa part de responsabilité, quels ont été les freins ? Quels éléments nous ont manqué ? Avons-nous sauté des étapes dans nos processus ? Est-ce un problème de communication avec les équipes, les fournisseurs ? Avais-je prévu assez de trésorerie au départ ? Chaque question mérite d'être soulevée et de trouver une réponse même si celle-ci n'est pas celle que vous voulez entendre.

Attention, cette étape prend du temps ! Et il est essentiel de le faire à votre rythme. Ecoutez-vous, ceci n'est pas un travail d'une heure ou d'une journée. Il peut prendre des années. Chaque individu est différent et avance à son rythme, ne l'oubliez pas.

Partagez votre expérience

Vous n'êtes pas seul ! Nous vivons actuellement dans une société où la réussite est favorisée, exhibée aux yeux de tous contrairement à l'échec qui lui est caché, voire considéré comme honteux. Même si nous observons un subtil changement dans cette manière de penser un long chemin reste encore à faire. Et pour ce faire, il est essentiel que tout le monde puisse présenter son échec, partager son retour d'expérience, ses peurs mais aussi les leçons qu'il a pu tirer de son expérience.

De nombreux professionnels, entrepreneurs ou non, partagent leurs expériences en ligne sur les réseaux et même lors de Ted Talk à l'instar de Leticia Gasca, qui nous partage son expérience entrepreneuriale sans langue de bois, de l'idée de départ, à la fermeture de son business en passant par la création du Failure Institute.

Vous n'êtes bien sûr pas dans l'obligation de le faire auprès d'un grand public, choisissez les gens avec qui vous êtes le plus à l'aise dans la vie, partez à la recherche d'une personne qui a pu vivre la même expérience, ou bien encore allez consulter votre psychologue. Une oreille attentive à vos besoins est la meilleure manière de se sentir mieux mais aussi d'appréhender différemment le regard des autres.

Etape 2 : Comment bien surmonter et se relever après un ou plusieurs échecs professionnels ? 

Qu'est-ce que la résilience ?  

Selon la définition du Larousse, la résilience est l'"aptitude d'un individu à se construire et à vivre de manière satisfaisante en dépit de circonstances traumatiques". Soyons honnêtes, l'échec est un traumatisme dont il faut arriver à se relever. Si l'on s'en tient à la définition, il s'agit avant tout d'une aptitude. Il est donc possible de l'acquérir et de la travailler. C'est ici que réside l'essentiel de la question. Comment y arriver ?  

Comment devenir plus résilient ? 

Travailler sa capacité de résilience n'est pas un exercice facile, mais voici quelques précieux conseils pour vous aider à vaincre vos peurs et aller de l'avant :  

1. Arrêtez de vous flageller 

Nous ne sommes plus en l'an 800 avant J.-C, où les propriétaires d'entreprise ayant échoué étaient contraints de s'asseoir sur la place du marché avec un panier sur la tête ou, dans l'Italie de fin de Moyen-Âge où les "ratés" étaient emmenés totalement nus sur la place publique et devaient se taper les fesses contre une pierre devant une foule moqueuse. Loin de nous cette époque est heureusement. Rappelez-vous que grâce à l'échec nous avons innové, d'autres entreprises se sont créées, meilleures que les précédentes. Ce sont les échecs qui sont aujourd'hui, aussi, moteur de croissance économique dans le monde.  

Et oui, même Steve Jobs a eu des idées nazes avant de sortir le premier Macintosh.  

2. Gérez votre stress 

Plus facile à dire, qu'à faire nous direz-vous. Le stress est un facteur qui ne se maîtrise pas toujours mais il existe des méthodes pour s'en servir de moteur. En effet, un minimum de pression peut vous aider à avancer de manière dynamique et, peut vous motiver à accomplir une tâche. Toutefois, ne vous laissez pas aspirer par la spirale infernale du stress et des émotions négatives qui aura l'effet inverse sur votre mentale.  

Dans une étude réalisée en mai 2022 et publiée dans la revue Personality and Individual Differences, Rebecca Cox et son équipe, partage quelques tips pour se défaire de votre anxiété. L'un des premiers conseils, qu'ils donnent et de revoir son mode de vie, dormez-vous assez ? Pratiquez une activité physique peut également vous aider en dégageant les tensions de votre corps et de votre esprit. Ensuite, il est essentiel pour votre santé, d'accepter et de tolérer une part d'incertitude dans votre quotidien. Vous n'êtes pas omniscient et personne ne l'est. Vous ne pouvez pas contrôler l'avenir. Enfin, les troubles anxieux peuvent également être traités, n'hésitez pas à vous renseigner auprès d'un professionnel de santé. 

3. Soyez honnêtes avec vous-mêmes 

C'est encore une fois un exercice difficile mais primordial à votre avancement. Votre capacité de remise en question vous permettra d'identifier vos besoins d'accompagnement, ce n'est pas grave si vous ne savez pas faire ou que vous avez besoin d'aide. Au contraire, votre honnêteté sera toujours reconnue comme une qualité loyale et vous permettra de trouver plus facile des solutions face à l'échec vécu.  

4. Respectez-vous et ayez confiance en vous  

On le sait, l'échec est l'un des premiers facteurs de doute de soi. Mais échouer n'est pas synonyme de nullité ou d'incapacité. Prenez le temps d'apprendre à vous connaître et respectez vos limites. Vous avez des connaissances, des savoirs, du charisme et pire si vous ne les avez pas n'est-ce pas le bon moment de les apprendre et de s'entourer des meilleurs alliés pour vous aider ?  

Etape 3 : Comment de nouveau croire en sa réussite et reprendre confiance en soi ?  

Listez des objectifs atteignables 

Lorsque l'on se lance dans un projet, nous avons tous, être humain, tendance à vouloir trop en faire et à se fixer des objectifs aussi grands que de mettre La Lune dans notre poche. Oui, rien que ça. De fait, ses objectifs ne peuvent être atteints et nous portent un gros coup au moral. Recommencez à vous fixer des objectifs mais simples et accessibles. Rien ne sert de mettre la charrue avant les bœufs, allez-y par étapes, rapprochez-vous progressivement de votre but. On n'atteint pas le haut de l'échelle en sautant des barreaux.  

Organisez-vous, étape par étape, il existe même de nombreuses astuces pour gérer ses projets. Découvrez notre article.  

"Le seul homme à ne jamais commettre d'erreurs est celui qui ne fait rien" - citation de Théodore Roosevelt 

Saviez-vous qu'après un échec les hommes et les femmes ne réagissent pas de la même manière ? C'est l'un des constats observés par le Failure Institute. En effet, les hommes auront tendance à directement reseller leur cheval et recommenceront aussitôt un projet similaire. Chez les femmes, place à la réserve, elles préféreront partir de nouveau à la rechercher d'un nouvel emploi ou de reporter leur projet. Pourquoi une telle tendance ? Les femmes souffriraient plus grandement du syndrome de l'imposteur et auraient besoin de plus de temps pour repartir.  

Dans les 2 cas, ce constat est intéressant. Il n'est jamais question de complètement abandonner son projet. Chacun empreinte un chemin différent mais se lance de nouveau dans la création d'entreprise. Alors ne restez pas à attendre, passez à l'action. Reprenez des études, un emploi, recommencez un nouveau projet mais n'abandonnez pas.  

Accomplir de petites choses chaque jour vous permettra de regagner confiance en soi, de travailler sur votre capacité de résilience et de satisfaire votre âme d'entrepreneur.  

Allez au contact des autres 

Parlez avec d'autres personnes et être le premier à entamer la discussion est toujours un acte effrayant. Cependant, plus vous le ferez plus il sera facile de le faire. Prenez 5 minutes par jour pour lancer un défi au contact des autres, appelez cette personne au téléphone, demandez un renseignement dans la rue à une personne que vous ne connaissez pas, parlez de cet échec autour de vous, .... 

Pas à pas, vous vaincrez vos peurs et gagnerez en confiance. Et qui sait, peut-être rencontrerez-vous l'associé qui fera de votre projet un succès ! Appuyez-vous moralement et matériellement sur votre entourage et des personnes fiables. Se sentir entouré et accompagné à travers un filtre de bienveillance, jouera sur votre mental et votre confiance en vous.  

Vous l'aurez compris, l'échec n'est pas une fin en soi mais le début d'une nouvelle aventure tant pour votre vie professionnelle que personnelle. C'est l'occasion de travailler sur votre capacité de résilience, d'affronter vos peurs mais aussi de se faire bien accompagner et de bien s'entourer. L'échec est un moment de partage et d'apprentissage, il est l'une des marches vers la réussite. Alors courage, c'est certes un moment difficile mais nous sommes aussi là pour vous accompagner.