Affacturage auto-entrepreneur, comment financer sa micro-entreprise ?

Affacturage auto-entrepreneur, comment financer sa micro-entreprise ?

10th septembre 2021
By:
La rédaction
View bio
La rédaction

Depuis 2014, les équipes Hiscox alimentent ce blog en vue de fournir aux entrepreneurs en herbe comme les confirmés. Pour nous être assureur c’est avant tout vous conseiller à chaque étape de la vie de votre entreprise. Pour vous accompagner et vous aider à faire les bons choix pour éviter de mettre en danger votre entreprise. Actualité, inspiration, conseils, fiches pratiques… Nos contenus variés ont pour objectif d’adresser vos questionnements du quotidien. Parce que chez Hiscox on pense à tout et surtout à vous.

Besoin de plus de conseils ? Envie de nous faire part de votre expérience, nous serons ravis de publier votre témoignage ! Contactez-nous : [email protected]

Vous souhaitez découvrir les avantages de l’affacturage pour financer votre projet de création d’entreprise ? Et en savoir plus sur les financements alternatifs pour améliorer la trésorerie d’une entreprise ? Découvrons cela ensemble ! 

Les prêts bancaires représentent aujourd’hui 92% des financements des PME. Cependant, dans un contexte de crise économique, les banques prennent de moins en moins de risque et ont du mal à accorder des financements pour les petites et moyennes entreprises.  

Depuis quelques années, de nombreuses sociétés non bancaires ont investi le secteur du financement. Ces nouvelles sources de financement alternatif proposent aux auto-entrepreneurs une nouvelle source de prise en charge. L’affacturage peut s’avérer une solution particulièrement intéressante pour les auto-entrepreneurs en mal de financement pour leur micro-entreprise

Comment fonctionne l’affacturage pour financer sa micro-entreprise ?

La technique de l’affacturage ou de factoring consiste en un transfert de créances commerciales de leur titulaire vers une société d’affacturage, appelé aussi factor. La société d’affacturage se charge d’en opérer le recouvrement et garantit le bon paiement, même en cas de défaillance du débiteur. L’affacturage auto-entrepreneur ne concerne que les activités BtoB, vous ne pourrez donc pas explorer cette solution pour des factures émises par un particulier. 

Le service de la société d’affacturage est rémunéré par une commission sur le montant des factures. Le coût de cette « externalisation » est alors bien identifié et permet aux entreprises adhérentes de mieux gérer les risques liés aux impayés. L’affacturage a pour principal objectif, l’optimisation de la trésorerie d’une entreprise

Que se passe-t-il en cas d’impayés durant le contrat d’affacturage ?

Pour se prémunir des risques d’impayés (clients insolvables, défaillances d’entreprises...) la société d’affacturage constitue un fonds de garantie et vous propose une souscription à une assurance-crédit qui prendra en charge le montant des factures impayées.  

S’il s’agit d’un retard de paiement, le factor interviendra pour étudier avec le client les raisons de ce retard et détecter d’éventuels litiges. Ainsi, le débiteur ne sera pas redevable auprès de votre entreprise mais il le sera auprès de la société d’affacturage. C’est l’un des avantages en matière de gestion du contrat d’affacturage pour un auto-entrepreneur.  

Quels sont les principaux avantages et inconvénients de l’affacturage pour un micro-entrepreneur ?   

Les avantages de l’affacturage auto-entrepreneur 

Les auto-entrepreneurs recherchent des solutions adaptées simples et rapides à mettre en place pour faire face à leurs besoins en fonds de roulement et gérer efficacement sa facturation.  

En ce sens, l’affacturage permet de répondre aux exigences de trésorerie des micro-entrepreneurs grâce à différents avantages : 

  • Se prémunir contre le risque d’insolvabilité de certains clients 

  • Avoir une solution de financement rapide à mettre en place, à la différence des banques traditionnelles  

  • Disposer rapidement de l’argent des factures clients sans attendre leur paiement à échéance 

  • Un accompagnement dans le processus de facturation qui permet à l’auto-entrepreneur de mieux connaître ses clients, et ainsi anticiper les litiges et réduire ses délais de règlements 

  • L’affacturage s’adapte au rythme saisonnier de certains secteurs d’activité. C’est notamment le cas pour les entreprises du secteur du tourisme qui doivent adapter leurs ventes et leurs achats en fonction de la saisonnalité de leur activité.  

Les inconvénients du factoring pour développer son entreprise

Toute solution de financement présente des avantages mais aussi des inconvénients qu’il ne faut pas négliger lorsque l’on souhaite financer son projet de création d’entreprise. À savoir : 

  • C’est une solution peu flexible. La majorité des contrats d’affacturage demandent un engagement sur une année, avec un montant minimal de factures exigé. C’est alors un inconvénient pour un micro-entrepreneur qui ne souhaite pas s’engager sur le long terme.  

  • Les sociétés de factoring sont souvent sélectives et peuvent choisir d’éviter certains secteurs d’activité qui reposent sur de nombreux sous-traitants.  

  • L’affacturage est une solution parfois coûteuse qui repose sur différents frais (commissions de gestion, de financement, frais annexes). En tant qu’auto-entrepreneur il sera donc important de négocier les commissions de votre contrat d’affacturage et vos frais de dossiers avant de vous engager.  

En somme, l’affacturage reste une solution de financement alternatives aux banques intéressante pour une micro-entreprise qui souhaite améliorer la gestion de sa trésorerie. À condition, tout de même, de s’informer préalablement et d’étudier les propositions de différents factors afin de sélectionner l’offre la plus adaptée à vos attentes.  

Il existe néanmoins d’autres solutions de financement alternatif pour améliorer la gestion de sa trésorerie et développer son activité entrepreneuriale sur le long terme. 

L’arrivée d’entreprises technologiques et novatrices sur le secteur du financement permet d’apporter de nouvelles solutions pour des auto-entrepreneurs désireux d’entreprendre sans passer par des prêts bancaires.  

Les autres solutions alternatives pour financer sa micro-entreprise

Le crowdfunding, une source de financement pour sa micro-entreprise 

Le crowdfunding, en français financement participatif, a connu un essor considérable ces dernières années et a permis de développer une multitude de nouveau projet. Le dernier baromètre du crowdfunding en France de Mazars et l’association Financement participatif France (FPF) révèle qu’en 2020, 1,02 milliard d’euros a été collecté sur les plateformes de financement participatif et que près de 115 616 projets et entreprises ont été financés.  

Le financement participatif décrit des transactions financières faisant appel à un grand nombre de personnes pour financer un même projet. Internet permet de combiner finance et technologie et offre une source de financement nouvelle et totalement différente pour les micros entreprises.  

C’est un mode de financement qui est dématérialisé et « désintermédié », toutes les démarches se font en ligne. Il n’y a aucun échange papiers et les taux de rémunération appliqués varient entre 3% et 10%.  

Aujourd’hui le crowdfunding connaît un fort succès auprès des particuliers et se démocratise de plus en plus auprès des micro-entrepreneurs, auto-entrepreneurs. En effet, ces sociétés technologiques demandent beaucoup moins de justificatifs et sont plus légères sur les conditions de prises en charge. De plus, elles apportent une réponse rapide (en 48 heures vous pouvez bénéficier d’un financement). Le crowdfunding peut donc être considérer comme une alternative innovante à l’affacturage pour financer votre projet d’entreprise

La FinTech, un marché de financement alternatif en pleine expansion 

L’affacturage et le crowdfunding font partie du secteur de la FinTech (Finance Technologique).  

Le marché est né aux Etats-Unis et connaît une très forte croissance depuis plusieurs années en Europe. L’association France Fintech a notamment fait son apparition en 2015.  

Le secteur FinTech français est particulièrement dynamique, et comprend un tissu déjà dense de jeunes entreprises couvrant l’intégralité du spectre des services financiers : banque, assurance, investissement, gestion d’actifs, paiements, conseil, etc. Ces nouvelles solutions de financement rendues possible par de nouvelles sociétés innovantes sont donc une alternative plus souple que les banques. Ces alternatives sont autant d’opportunité pour les porteurs de projets auto-entrepreneurs, PME et startup qui ne disposeraient pas des garanties suffisantes pour convaincre une banque.   

Avez-vous déjà fait appel à une société d’affacturage ou d’autres solutions de financement alternatif pour développer votre projet de création d’entreprise ? Nous serions ravis de découvrir le récit de vos expériences sur : [email protected] 

Aussi, en tant qu’auto-entrepreneur, il est important de protéger votre activité pour vous prémunir de tout préjudice qui pourrait entrainer un impact financier. Découvrez notre assurance responsabilité civile professionnelle qui saura s’adapter à vos attentes et aux particularités de votre secteur d’activité.