Reprendre une entreprise dans l'industrie des médias

Reprendre une entreprise dans l'industrie des médias

Reprendre une entreprise dans l'industrie des médias

10 octobre 2019
By:
Benjamin Bares
Directeur du Direct et des Partenariats chez Hiscox
View bio
Benjamin Bares

Diplômé en droit des assurances, Benjamin Barès a débuté sa carrière auprès de courtiers en assurance comme Boissarie & Martin et Marsh Services avant de rejoindre la société Fortis Commercial Finance où il devient responsable régional. En 2001, il rejoint Hiscox France.

Basé à Bordeaux, Benjamin Barès est aujourd’hui Directeur du Direct et des Partenariats chez Hiscox.

Quand l’industrie de la presse s’affole et certains médias affichent des pertes massives, eux ont décidé de s’y lancer. Jeremy Parola, directeur des activités numériques chez Reworld Media, nous raconte une success story à la Française. L’histoire de quatre entrepreneurs, dont trois ex-salariés d’un grand journal économique français sur le déclin qui ont décidé de lancer un groupe média en reprenant des « marques médias » au bord de la faillite pour les rendre profitables à nouveau. Alors que tout le monde leur déconseillait cette voie, six ans plus tard pari réussi. L’entreprise compte plus de 1000 salariés partout dans le monde. L’histoire Reworld Media a commencé par un postulat : il existe un modèle économique viable pour la presse. Jeremy partage avec vous ses conseils pour reprendre une entreprise.

La diversification des revenus, incontournable pour devenir rentable dans l’industrie des médias.

Avant tout, il faut savoir que dans l’univers des médias il n’y a pas un seul modèle économique mais des dizaines. En effet, ce qui fait la force d’un groupe média tel que le nôtre c’est la multiplication des points de contacts. Quand autrefois il suffisait d’être très bon sur un seul support, aujourd’hui pour vous en sortir, il faut être bon sur tous les supports où les personnes consomment de l’information. L’idées est de trouver des petits modèles économiques à appliquer à l’ensemble de ces supports.

Le point commun entre toutes les marques médias qu’on a reprises était que la digitalisation n’avait pas eu lieu ou alors n’avait pas été poussée jusqu’où elle aurait dû être. Ce qui nous laissait donc beaucoup d’opportunités dans le cadre d’une diversification. En partant d’un seul support on est allé vers une multiplicité de points de contacts : le digital, l’international, l’événementiel ou la diversification plus globale des revenus. Ce qui a de la valeur dans un média c’est avant tout la marque.

De repreneur d’entreprise nous sommes devenus créateurs.

Lorsque vous reprenez une entreprise, la seule chose que vous ne pouvez acheter c’est le temps. Et il vous en manquera forcément. D’une part, la société rachetée est en faillite ou perd de l’argent, il vous faudra donc le plus rapidement possible la remettre sur le droit chemin. D’autre part, ça ne sont souvent pas les projets qui manquent mais le temps pour aller jusqu’au bout de ces projets.

En effet, un potentiel de création est né de nos reprises et de l’assise financière qui est devenue la nôtre. Nous avons ainsi créé une société de production vidéo, une autre de production de contenu, une entreprise dans le e-sport.

Se diversifier oui, tout faire, certainement pas.

Pour moi, en tant qu’entrepreneur on a le droit de se tromper mais on n’a pas le droit de s’enfoncer dans cet échec. Nous avons l’obligation absolue de se relever, d’apprendre de ses échecs et de toujours se remettre en question.

Un échec en particulier nous a beaucoup appris. Nous étions persuadés qu’en ayant des marques médias nous allions avoir la possibilité d’être prescripteur et ainsi d’inciter les consommateurs à aller acheter un produit plutôt qu’un autre. Nous nous sommes donc lancés dans le e-commerce au tout début de l’histoire de notre groupe. Mais, en réalité c’est un métier très éloigné de celui de la presse. Nous avons donc rapidement arrêté. Cet échec nous a appris que diversifier ses activités ça n’est pas décider de tout faire.

Les conseils pour reprendre une entreprise

Au tout début de notre activité, pendant un an et demi, nous avons été contactés par de nombreux groupes médias qui voulaient se séparer de certaines publications. Il s’agissait de marques sur lesquelles ils n’arrivaient pas à rebondir d’un point de vue économique. Ce qui nous a permis de développer certaine expertise dans le domaine de la reprise d’entreprise.

  1. Armez-vous de votre calculette pour analyser le dossier de reprise d’entreprise

    Le premier point essentiel est de faire tous vos calculs pour analyser le dossier de reprise en amont. Cela vous évitera quelques mauvaises surprises. Si elles sont inévitables, plus on a analysé et passé de temps sur le dossier plus les risques seront réduits.
     

  2. Assurer le recrutement de vos équipes

Si les salariés de la précédente structure seront bien entendu repris, il est essentiel réussir vos recrutements. En effet, ce sont ces équipes qui seront chargées de la diversification des supports. Il faudra aussi veiller à intégrer les anciennes recrues dans la nouvelle culture d’entreprise, ce qui constitue un challenge à part entière. Chez Reworld Media nous avons décidé de parier sur les jeunes. L’essentiel est d’avoir un bon équilibre entre former des profils juniors pour les amener vers l’objectif voulu et ensuite aller chercher des profils experts pour encadrer toutes ces équipes. Nos stagiaires d’il y a 6 ans sont les managers d’aujourd’hui, et c’est une chose dont nous sommes particulièrement fiers.

Merci à Jeremy Parola pour son témoignage rendez-vous sur http://www.reworldmedia.com/ pour en savoir plus.

 

 

Votre estimation d'assurance

A propos de votre entreprise:

0 /Mois*
Devis en ligne
* Tarif indicatif. Offre soumise à conditions
X Fermer
Vous êtes client Hiscox ou vous souhaitez le devenir ?

Contactez nous gratuitement 
0800 60 20 16
Lundi - Vendredi 08:30 -19:00

[email protected]

Nous vous rappelons gratuitement

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Si vous êtes client Hiscox via un de nos courtiers/partenaires, contactez-le directement

Vous êtes courtier ou partenaire ?

Venez découvrir votre espace dédié >