Les entrepreneurs français face aux risques

Les entrepreneurs français face aux risques

17 novembre 2016
By:
La rédaction
View bio
La rédaction

Depuis 2014, les équipes Hiscox alimentent ce blog en vue de fournir aux entrepreneurs en herbe comme les confirmés. Pour nous être assureur c’est avant tout vous conseiller à chaque étape de la vie de votre entreprise. Pour vous accompagner et vous aider à faire les bons choix pour éviter de mettre en danger votre entreprise. Actualité, inspiration, conseils, fiches pratiques… Nos contenus variés ont pour objectif d’adresser vos questionnements du quotidien. Parce que chez Hiscox on pense à tout et surtout à vous.

L’entrepreneuriat français se porte bien ! Dans notre étude annuelle «ADN de l’entrepreneur 2016», plus de la moitié des entreprises interrogées déclaraient une augmentation de leurs revenus. Une conjoncture plutôt favorable pour les entrepreneurs mais avec le digital de nouveaux risques apparaissent.

Pourtant, 12% des entrepreneurs déclarent ne pas avoir contracté d’assurance (Responsabilité Civile Exploitation, Responsabilité Civile professionnelle, Multirisque professionnelle, etc.) et seuls 21% des répondants affirment avoir compris leur police d’assurance. Qu’est ce qui explique un tel écart ?

En France, il demeure des a priori sur l’assurance et une perception erronée de la réalité des offres

Lors de la création d’une entreprise, il est difficile pour un entrepreneur d’identifier l’ensemble des risques auxquels il pourrait être confronté dans l’exercice de son activité. Il y a tellement d’autres urgences à gérer. L’assurance est souvent vue comme une dépense superflue, notamment pour les TPE, qui sont souvent loin d’imaginer qu’elles pourraient faire l’objet d’un hacking. Et pourtant, lorsqu’un tel incident survient le coût peut s’avérer très important et représenter un préjudice financier l’entreprise, ainsi que pour sa réputation.

Après avoir pris conscience de ces risques, l’entrepreneur doit affronter une nouvelle épreuve : trouver une offre d’assurance qui lui corresponde au meilleur prix. Les offres proposées sont aujourd’hui pléthoriques et toujours plus spécialisées, afin de répondre au mieux aux différents besoins des entrepreneurs, dirigeants et professionnels. Un entrepreneur débutant peut ainsi rapidement se retrouver noyé sous l’information. Conscients de cette difficulté, de plus en plus d’offres en ligne proposent un SAV via un outil de messagerie ou sur les réseaux sociaux.

Dernière difficulté pour l’entrepreneur : la complexité des démarches, la gestion administrative étant la bête noire de l’entrepreneur. Pour beaucoup, les contrats d’assurance représentent avant tout une fastidieuse montagne de papiers et un temps perdu considérable. L’étude Hiscox « ADN de l’entrepreneur » démontre que 79% des sondés, ne comprennent pas leur police d’assurance. Il appartient à l’assureur de jouer un rôle d’accompagnement, de pédagogie et de conseil afin de donner de la lisibilité aux offres les mieux adaptées à chaque situation.

Les jeunes entrepreneurs l’ignorent mais l’assurance peut se révéler un véritable allié, protecteur du business

En premier lieu, la perte d’un client peut mettre en péril la pérennité d’un business, surtout pour toutes les entreprises qui effectuent des prestations, procurent des conseils ou des services. L’acquisition de nouveaux clients coûte cher, et dans ce contexte la fidélisation, même après un sinistre, devient un réel enjeu. Le rôle de l’assureur peut être multiple : prendre en charge le règlement à l’amiable d’un conflit en proposant une compensation financière ; aider à préserver la réputation de l’entreprise grâce à un accompagnement marketing et communication, etc.

Deuxième risque important : le patrimoine personnel. Lors de l’engagement de la responsabilité civile ou pénale de l’entrepreneur, le patrimoine personnel (maison, voiture, épargne et investissements, études des enfants…) peut être saisi. Dans le cas de très petites entreprises, le dirigeant faute souvent par manque de renseignements. Il se trouve alors sans défense confronté à des procès pour violation de lois, fautes liées à l’emploi, fautes de gestion par imprudence, comblement de passif. S’il a souscrit préalablement une assurance responsabilité des dirigeants, celle-ci prend en charge par exemple les frais de défense, les dommages et intérêts, les frais d’assistance psychologique, les frais de réhabilitation de l’image du dirigeant. Pourtant, on constate dans notre étude une diminution du taux d’équipement en assurance responsabilité des dirigeants. Dans un environnement de plus en plus procédurier les procès et les poursuites se multiplient. S’ils en sont conscients, 22% des entrepreneurs français déclarent ne pas être assurés en cas de poursuites par un client et 14% s’ils sont poursuivis par un membre du personnel. Afin de prévenir ces situations extrêmes, l’entrepreneur peut choisir de se faire accompagner juridiquement par des experts partenaires de son assureur.

Troisièmement, l’allongement des délais de paiement, phénomène de plus en plus répandu, qui pèse sur la trésorerie des entreprises. Notamment lorsque l’entrepreneur est confronté aux grandes entreprises qui ont tendance à payer au-delà des 30 jours après réception de la facture, cela a un réel impact sur la trésorerie. Pourtant, 42% des personnes interrogées reconnaissent ne pas être assurées ou ne pas avoir de solutions contre le non-paiement par les clients (par exemple : services d’assistance pour le recouvrement de factures impayées).

Enfin, avec l’avancée de nouvelles technologies, de nouveaux risques apparaissent. Les TPE et PME sont en effet des cibles de choix pour les hackers. En effet, le faible niveau de protection de leur système en fait une porte d’entrée idéale pour les intrus. En quelques années la cybersécurité est devenue l’une des préoccupations premières des entreprises et 11% des répondants à notre étude affirment avoir subi une cyber-attaque. L’assureur peut fournir un accompagnement en amont afin de prévenir les risques d’intrusions. Il mettra l’entrepreneur en relation avec des sociétés spécialisées dans l’audit informatique afin d’assurer la protection de l’entreprise. En cas d’intrusion l’assureur fournira une compensation aux clients touchés et accompagnera l’entrepreneur dans le rétablissement de son système informatique.

L’assureur ne doit plus être considéré comme un mal nécessaire mais comme un partenaire pour les entrepreneurs. Comme eux il doit être flexible, transparent et prescripteur, mais aussi s’adapter à leurs besoins et les accompagner tout au long du développement de leur entreprise.

Vous recherchez une assurance adaptée à vos besoins ? Découvrez nos offres spécifiques et protégez au mieux votre entreprise !

Retrouvez tous les chiffres de notre étude « ADN de l’entrepreneur »

Vous êtes client Hiscox ou vous souhaitez le devenir ?

Contactez nous gratuitement 
0800 60 20 16
Lundi - Vendredi 08:30 -19:00

[email protected]

Nous vous rappelons gratuitement

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Si vous êtes client Hiscox via un de nos courtiers/partenaires, contactez-le directement

Vous êtes courtier ou partenaire ?

Venez découvrir votre espace dédié >