Comment devenir formateur indépendant : lancer son activité

Comment devenir formateur indépendant : lancer son activité

16th septembre 2021
By:
La rédaction
View bio
La rédaction

Depuis 2014, les équipes Hiscox alimentent ce blog en vue de fournir aux entrepreneurs en herbe comme les confirmés. Pour nous être assureur c’est avant tout vous conseiller à chaque étape de la vie de votre entreprise. Pour vous accompagner et vous aider à faire les bons choix pour éviter de mettre en danger votre entreprise. Actualité, inspiration, conseils, fiches pratiques… Nos contenus variés ont pour objectif d’adresser vos questionnements du quotidien. Parce que chez Hiscox on pense à tout et surtout à vous.

Besoin de plus de conseils ? Envie de nous faire part de votre expérience, nous serons ravis de publier votre témoignage ! Contactez-nous : [email protected]

Entrepreneurs enseignants, professeurs ou éducateurs... La palette de métiers dans le domaine de la formation est large, une aubaine pour que chaque entrepreneur puisse trouver chaussure à son pied. Ou plutôt chaussure à son parcours ! 

La vie professionnelle est bien souvent pleine de rebondissements, de challenges, de réussites comme d’échecs. Ces expériences accumulées au fil du temps font de vous un parfait candidat pour une reconversion en tant que formateur indépendant. 

Que votre domaine d’expertise soit de niche ou bien très général tel que le management, les ressources humaines, la logistique, l’éducation... Des professionnels et particuliers n’attendent que vos conseils.  

Envie de vous lancer ? Rôle, salaire, statut juridique, qualités... Voici tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer comme formateur indépendant. 

Qu'est-ce qu'un formateur indépendant ? 

Devenir formateur indépendant 

En tant que formateur ou éducateur indépendant, votre rôle est d'apporter vos connaissances à des entreprises ou des particuliers. Comme bon nombre de métiers exercés en auto-entrepreneur, c’est un métier idéal si vous souhaitez allier la liberté d’organiser vos journées et la possibilité de vivre d’un sujet qui vous passionne. 

Le domaine de la formation puise sa force dans une palette très large de métiers. Aujourd’hui, il existe forcément un métier pour le projet que vous souhaitez développer, dont notamment :  

  • Surveillant scolaire 

  • Conférencier 

  • Correcteur d’examens 

  • Précepteur 

  • Conseiller d’orientation 

  • Formateur de premiers secours 

  • Conseiller en éducation 

  • Formation à distance 

  • Soutien scolaire 

  • Formateur 

  • Professeur 

  • Educateur 

Les qualités attendues d’un formateur indépendant 

Bien entendu, chaque métier nécessite des compétences et des qualités bien spécifiques afin de répondre aux enjeux de la profession. Mais aussi un bagage commun.  

En effet, au-delà d’une expertise évidente dans votre ou vos domaines de prédilection, un bon formateur indépendant se doit d’être doté de plusieurs qualités incontournables : 

  • La pédagogie. En effet, vous pourrez être amené à échanger avec des novices. Armez-vous de patience, tous les sujets sont accessibles avec les bons mots et méthodes.  

  • L’animation. Votre principal facteur de réussite pour que vos interlocuteurs soient intéressés pendant vos sessions sera de l’animer. En plus de favoriser la mémorisation, votre prestation sera plus digeste. Privilégiez un ton de voix dynamique et quelques exercices pour rythmer les différents points que vous souhaitez transmettre.  

  • La curiosité. Même avec des connaissances robustes, tous les domaines d’expertise évoluent et vous devrez rester à la pointe de l’information pour rester pertinent.  

Quelles formalités pour devenir formateur ou éducateur indépendant ? 

Le bon statut juridique pour devenir formateur ou éducateur indépendant 

Vous vous êtes enfin décidé à vous lancer comme formateur ou éducateur indépendant ? Félicitations, c’est une première étape de franchi ! 

En tant qu’indépendant, vous devez choisir un statut juridique. Devant vous, plusieurs possibilités : auto-entrepreneur, EURL, SAS ou SARL… Les choix sont nombreux pour refléter toutes les carrières possibles en tant qu’indépendant. Ne vous découragez pas devant toutes ces spécificités légales. On vous conseille de lire notre guide pour choisir le statut juridique qui correspond le mieux au projet que vous souhaitez mener. 

Par ailleurs, pour être certain que votre choix soit le plus adapté à votre situation, n’hésitez pas à en parler à un expert-comptable. Un avis extérieur est toujours important, car cette décision aura des répercussions sur la gestion de vos finances. 

S’immatriculer au RCI  

Une fois votre choix arrêté sur un statut juridique, vous devrez vous immatriculer au registre du commerce et des sociétés. Que vous soyez un nouvel entrepreneur ou bien un entrepreneur déjà en activité, vous devrez remplir plusieurs formulaires. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le site de la Chambre des Commerces le plus proche de votre lieu d’activité. 

À noter que cette étape est à réaliser avant de commencer officiellement votre activité. En effet, le cas échéant, toute activité pourrait être considérée comme du travail dissimulé, un délit passible de 3 ans d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende.  

Quelles études pour devenir formateur indépendant ? 

Des connaissances du terrain 

Généralement, lorsque l’on se lance comme enseignant indépendant, c’est l’expérience qui prime sur les études. D’autant plus si vous vous lancez auprès d’une cible de professionnels. En effet, ce sont vos connaissances accumulées sur le terrain au fil des années qui font de vous un véritable expert de votre domaine. Vous connaissez les usages, les best practices, et vous aurez très certainement de nombreux conseils à partager avec vos clients pour qu’ils évitent les pièges “classiques”.  

Cependant, avoir réalisé un cursus universitaire dans votre domaine sera un plus pour rassurer votre clientèle sur vos capacités. Par ailleurs, n’hésitez pas à suivre régulièrement des formations et vous renseigner sur les tendances et avancées du marché.  

Transmettre son savoir 

Rappelons tout de même que devenir un éducateur indépendant, c’est vous lancer dans un nouveau challenge : celui de réussir à transmettre vos connaissances. Pour vous aider à développer toutes les compétences nécessaires pour enseigner et former, il faudra vous-même vous tourner vers... Un formateur !  

Être à l’aise à l’oral, structurer ses connaissances, intéresser votre audience... Une formation vous aidera à avoir toutes les billes pour vous lancer comme éducateur formateur indépendant.  

Bien qu’il existe des cursus longs qui vous délivreront un Bac+2 ou bien un Bac+5, vous pouvez tout à fait vous satisfaire d’une formation courte. Notamment celles dispensées par le Cnam, l’Afpa ainsi que des Certificats de Qualification Professionnelle (CQP) afin de devenir formateur consultant.  

Enfin, il existe de nombreux enseignants formateurs indépendants prêts à vous accompagner dans votre nouvelle aventure professionnelle.  

Soignez vos canaux de communication 

Des notions de marketing et de communication s’avèreront particulièrement utiles pour vous faire connaître. Notamment au début de votre parcours, lorsque votre portefeuille clients n’est pas encore très robuste.  

Par ailleurs, n’hésitez pas à développer votre personal branding sur les réseaux sociaux, et vous inscrire sur les sites spécialisés qui référencent les auto-entrepreneurs dans votre domaine. Vous augmenterez vos chances d’agrandir votre liste de prospects plus rapidement. 

À combien s'élève le salaire d'un formateur indépendant ? 

Le salaire d’un enseignant formateur indépendant peut largement varier selon le secteur, le type de clientèle, le volume d’horaires, la rareté de l’expertise... En moyenne, il oscille autour des 28 000€ de chiffre d’affaires moyen annuel*.  

*Source : « Jaune Budgétaire 2020 - Annexe au PFL 2020 « Formation Professionnelle » » publié par le Ministère de l'économie, des finances et de la relance.  
 

Quelle assurance professionnelle pour un formateur éducateur indépendant ?  

Au cours de votre carrière en tant qu’enseignant formateur indépendant, vous pouvez être amené à rencontrer certains litiges avec vos clients. Bien que nous ne vous le souhaitions pas, une assurance Responsabilité Civile Professionnelle et Exploitation sera essentielle pour protéger votre entreprise dans certaines situations, telles que les fautes professionnelles, erreurs ou omissions, la malveillance des préposés, la diffamation ou encore la divulgation d’informations confidentielles. 

  • Fautes professionnelles, erreurs ou omissions 

  • Dommages aux biens confiés 

  • Diffamation, dénigrement 

  • Atteinte à la vie privée 

  • Transmission accidentelle de virus 

  • Défaut de performance 

  • Retards accidentels dans la prestation 

  • Divulgation d’informations confidentielles 

  • Malveillance des préposés 

Pour éviter de mettre en danger la stabilité financière de votre entreprise lors de l’exercice de vos fonctions en tant que formateur éducateur indépendant, n’hésitez pas à choisir une assurance Responsabilité Civile Professionnelle et Exploitation réellement adaptée à votre activité et couvre tous les risques auxquels vous pourriez être exposés.