Transport des œuvres d’art : nos conseils pour éviter la casse

Transport des œuvres d’art : nos conseils pour éviter la casse

10 mars 2014
By:
Nicolas Kaddèche
Directeur Marketing et Communication chez Hicox
View bio
Nicolas Kaddèche

Diplômé du Magistère d’économiste statisticien et d’un DESS en statistiques et économétrie, Nicolas Kaddeche a commencé sa carrière au sein du groupe BNP Paribas au sein duquel il a acquis une expertise pointue du scoring et du CRM, du marketing et de la connaissance client. En 2011, il rejoint Inbox, société spécialisée dans le scoring et les études et applications CRM en tant que directeur de projet.

En 2015, Nicolas Kaddeche intègre les équipes d’Hiscox en tant que Responsable Marché Art et Clientèle Privée pour le marché français. En 2019 il prend la Direction Marketing et Communication d’Hiscox

Jean-Baptiste Costa de Beauregard, Responsable Art et Clientèle Privée chez Hiscox, vous donne ses conseils pour réduire les risques liés au transport de vos œuvres d’art.

- Jean-Baptiste, quels sont les principaux risques?

Les risques les plus fréquents sont les dommages matériels : l’œuvre peut être brisée ou abîmée en cours de transport ou lors des diverses manipulations dont elle va faire l’objet (casse accidentelle, cadre endommagé, toile transpercée, etc.). La plupart du temps les dommages sont facilités et aggravés par une série de mauvaises pratiques : emballage inexistant ou inadapté, mauvais calage ou mauvaise disposition de l’œuvre, entreposage temporaire dans de mauvaises conditions, etc.

Mais il existe également un risque de vol ou de perte de l’œuvre d’art durant le transport. Ce risque est fortement accru lorsque l’on passe par les services de messagerie express.

jb

Il est important de noter que si certains dommages peuvent être restaurés, la perte de valeur de l’œuvre, même après restauration, peut malgré tout être considérable.

En tant que spécialiste de l’assurance des œuvres d’art, nous gérons régulièrement des sinistres de ce type aussi bien pour des professionnels que pour des particuliers. En voici deux exemples :

  • Notre client galeriste a fait appel à un transporteur qui n’a pas créé d’emballage pour les œuvres (des sculptures en marbre). Les statues ont été simplement arrimées dans le camion avec des sangles. A l’arrivée, le chauffeur du camion a pu constater que l’une des sculptures s’était brisée net, a priori lors d’un choc entre deux sculptures provoqué par un freinage ou un dos d’âne : l’emballage était inexistant, alors qu’il aurait pu empêcher le dommage. L’œuvre s’est avérée non restaurable, ce fut donc une perte totale.
  • Notre client collectionneur a malheureusement choisi, pour son déménagement, de faire appel à une société non spécialisée. Parmi ses meubles se trouvait un fauteuil rare du XIXe siècle, que les déménageurs n’ont pas traité avec assez de soins. Il est arrivé en plusieurs morceaux au nouveau domicile de notre client, et n’a pu être restauré qu’au prix de travaux difficiles.

  - Quels sont vos conseils pour réduire les risques liés au transport des œuvres d’art ?

En premier lieu, il est essentiel de faire réaliser un constat d’état au départ et à l’arrivée afin d’avoir une preuve de l’état d’origine en cas de problème.

Nous recommandons également de faire appel à une entreprise spécialisée dans le transport d’œuvres d’art, par exemple André Chenue SA, Transart, LP Art, etc. Faire appel à un transporteur spécialisé minimisera les risques de casse ou de perte dans la mesure où leur savoir-faire et l’expérience des équipes permet de limiter au maximum ces désagréments. Un transporteur non spécialisé (déménageur) n’aura bien souvent pas conscience de la valeur et de la fragilité de l’objet transporté, ni la connaissance nécessaire pour l’emballer et le manipuler correctement.

Pour les marchands d’art et les musées dont les équipes sont amenées à manipuler et transporter des objets d’art, nous conseillons de ne confier ces tâches qu’à des employés expérimentés et formés à la manipulation de ces objets.

Enfin, pour les collectionneurs particuliers, nous recommandons a minima pour un déménagement de faire emballer les objets d’art par des spécialistes et, dans l’idéal, de faire appel à un transporteur spécialisé plutôt qu’à un déménageur pour ces objets.

Hiscox propose pour les professionnels et particuliers des assurances qui prennent en charge l’indemnisation de la restauration et de la perte de valeur d’une œuvre endommagée.

Pour nos clients collectionneurs privés, nous laissons même le choix, après un sinistre, entre une restauration, un remplacement de l’objet ou bien une indemnisation à hauteur de 100% de la valeur de l’objet.

Nos experts se tiennent à votre disposition pour toutes questions.  

Vous êtes client Hiscox ou vous souhaitez le devenir ?

Contactez nous gratuitement 
0800 60 20 16
Lundi - Vendredi 08:30 -19:00

[email protected]

Nous vous rappelons gratuitement

Je souhaite être rappelé par un conseiller

Si vous êtes client Hiscox via un de nos courtiers/partenaires, contactez-le directement

Vous êtes courtier ou partenaire ?

Venez découvrir votre espace dédié >