0800 60 20 16

Souscription en ligne. Appel gratuit.
Du lundi au vendredi, de 8h30 à 19h.

Portrait d’entrepreneur :

Valerie Hersleven – Fondatrice de Ooshot

« Nous leurs proposons une responsabilité civile professionnelle pour qu’ils travaillent l’esprit tranquille. Pour nos clients c’est également un avantage car ils savent qu’en cas de problème ils sont couverts. »

Ooshot, pour trouver le photographe qu’il vous faut

Le digital a profondément modifié nos rapports à la photographie. En effet, aujourd’hui il suffit de posséder un smartphone pour être photographe, poster ses photos sur les réseaux sociaux et même voir son cliché affiché en 4*3 dans la dernière publicité Apple. Les photographes professionnels restent pourtant des contacts privilégiés pour les entreprises et les particuliers. En effet, la couverture d’un événement, un shooting de mode, ou encore la constitution d’un trombinoscope sont autant d’occasions de faire appel à un photographe. Mais comment trouver le photographe qu’il vous faut ?

Nous avons rencontré Valérie Hersleven fondatrice de la startup OoShot. Elle nous présente cette plateforme de mise en relation des photographes avec leurs clients.

Pourquoi avez-vous créé Ooshot ?

Je suis d’origine Belge, j’ai commencé ma carrière en tant que directrice d’une agence de photographes en Belgique. Mon activité se développait bien, j’ai donc ouvert de nouvelles entités à Londres puis à Paris. C’était au début des années 2000. J’ai vu l’environnement évoluer avec le numérique. J’ai immédiatement senti que mon marché, le marché de la photographie, serait amené à évoluer avec le digital.

Ce marché est divisé en trois grands pôles :

  1. le marché de la photo d’art. Il est occupé par les galeristes et de plus en plus les plateformes d’achat d’art en ligne. Il représente 15% du marché global.
  2. le pôle de la photo de presse. Autrefois équivalent au marché de la photo d’art il est en voie de diminution et représente désormais 20 % du marché.
  3. le plus conséquent est celui de la photo de commande qui représente les 2/3 du marché de la photographie. Une petite partie est dévolue au grand public. Il s’agit principalement de photos d’événements (mariage…) et photos d’identité. La plus grande partie du marché est occupée par les entreprises. Celles-ci font appel aux photographes pour les photos du personnel, le e-commerce, l’événementiel, l’immobilier ou la restauration.

Pour l’instant c’est à cette dernière catégorie que nous nous intéressons avec Ooshot. En choisissant le B2B nous nous attaquons aux 2/3 du marché de la photographie ! En 2015, au moment où j’ai lancé véritablement la plateforme, j’ai fait le constat que le métier de photographe fonctionnait encore à l’ancienne. C’est à dire par le bouche à oreille. J’ai eu envie de proposer une solution plus collaborative par le biais d’une plateforme de mise en relation en ligne. Grâce à notre solution les entreprises trouvent plus facilement un prestataire, au meilleur prix et les photographes n’ont plus à chercher de nouveaux clients. Tout le monde est gagnant.

Avant Ooshot, les entreprises devaient se débrouiller seules. Elles avaient du mal à trouver le prestataire adapté au travail qu’elles souhaitaient faire réaliser. Notre service signifie donc pour les entreprises un véritable gain de temps et la garantie d’un service de qualité.

Quelle est votre proposition de valeur ? Comment avez-vous réussi à faire bouger ce marché ?

L’avantage pour les entreprises c’est qu’elles ont affaire à un interlocuteur unique. Quel que soit le nombre de photos qu’elles commandent, le pays ou le photographe qu’elle choisissent. Donc, une seule facture, un seul compte fournisseur. Nous avons, par exemple, organisé pour un client Néerlandais un shooting dans cinq pays différents. Avant Ooshot, la démultiplication des interlocuteurs entrainait des frais administratifs supplémentaires et une gestion plus lourde des factures. Nous proposons également un service d’accompagnement en ligne, ou par téléphone. Il suffit de nous expliquer pour quelles raisons vous souhaitez faire appel à un photographe et nous nous chargeons de la sélection du prestataire. Nous proposons actuellement 25 catégories de produits. Les domaines où nous nous développons le plus sont la mode, l’immobilier, la restauration et l’événementiel et avons une approche dédiée pour les grands comptes.

Comment vous démarquez vous de la concurrence ?

La photographie de commande reste un métier qui fonctionne à l’ancienne. Nos principaux concurrents sont les indépendants. En ligne, nous sommes principalement concurrencés sur la photo de réseau (plats, immeubles, appartements, boutiques) où le ticket d’entrée est faible. Dans ce domaine la qualité de l’écriture du photographe est moins importante. Il doit suivre un cahier des charges très précis. Sur la photo de création, pour la mode ou la décoration par exemple, nous n’avons pas (à notre connaissance) de concurrent en ligne. De manière générale nous cherchons à fournir un excellent rapport qualité prix. Notre implantation internationale fait également notre force puisque nous avons des photographes présents dans 46 pays. Cette communauté nous permet de proposer des photographes vraiment adaptés aux briefs de nos clients. En effet, tous les photographes n’ont pas la même sensibilité ou les mêmes qualités techniques.

Quelle est votre vision de l’entrepreneuriat en France ? Quels conseils donneriez-vous aux entrepreneurs ?

En France, l’entrepreneuriat est vraiment bien perçu. Il existe de nombreuses aides à la création d’entreprise et de subventions. Au moment de vous lancer n’hésitez pas à frapper à toutes les portes, vous y gagnerez beaucoup : l’argent et le conseil qualifié sont présents en quantité. Étudiez vos clients, demandez-leur des retours sur votre produit. Vous devez être capable de le modifier en conséquence. N’investissez donc pas trop de temps et d’argent dès le départ. Avancez petit à petit, en mode « Test and Learn ». Dans le B2B notamment, les clients sont plus disponibles. Nos clients nous ont permis de faire évoluer Ooshot pour répondre à leurs attentes. Ne cherchez donc pas à sortir directement un produit finalisé. Par exemple, quand je me suis lancée je pensais que mes clients souhaiteraient entrer directement en contact avec les photographes. Comme pour un site de ecommerce, je pensais que les entreprises pourraient commander les prestations directement. Nous nous sommes rendu compte que la médiation était très importante. Les entreprises ont besoin d’un interlocuteur qui comprenne leurs besoins et les transforment en un brief compréhensible par le photographe. Ils avaient en fait beaucoup de mal à briefer les photographes seuls. C’est la raison pour laquelle nous avons ajouté la demande de devis en ligne et la sélection du prestataire avant la mise en relation dans notre prestation. L’équipe est particulièrement importante. Au moment de vous associer, il faut que chacun soit très clair sur ses compétences et sur ses responsabilités. Projetez-vous là où vous voulez être dans 5 ans pour votre entreprise. Pensez-vous que chaque membre soit capable de suivre le rythme que vous souhaitez imposer au développement de votre entreprise ? Aurez-vous besoin d’une mise à niveau ? L’humain est la première ressource de votre entreprise.

Au moment de vous lancer n’hésitez pas à frapper à toutes les portes, vous y gagnerez beaucoup : l’argent et le conseil qualifié sont présents en quantité.

Quelles sont vos perspectives d’évolution ?

En France nous aimerions développer notre activité dans les verticales, la mode en particulier. Nous souhaitons également développer notre portefeuille de clients Grands Comptes pour pouvoir les accompagner à l’étranger. Pour cela nous multiplions les partenariats et les présences sur des salons : la journée de la femme digitale, TRAFFIC (salon dédié aux professionnels de la mode et du textile).  Nous souhaitons également continuer à accélérer notre présence en ligne.

Vous proposez aux photographes de souscrire à une offre d’assurance Hiscox en ligne. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

Premièrement en tant que plateforme, nous avons besoin de rassurer nos clients. Nous avons également été inspirés par toutes les plateformes drivy, airBnB … qui proposent des assurances directement sur leur site. Nous nous sommes rapprochés de notre courtier et avons appris qu’il avait une proposition similaire pour un site d’esthéticiennes. Les photographes restent des artistes avant tout. Souscrire à une assurance ne fait pas partie de leurs priorités. En proposant cette offre d’assurance responsabilité civile et matériel dans le canal de souscription à la plateforme nous sommes sûrs qu’ils sont tous couverts. C’est très important pour nos clients.

Votre solution Hiscox

Nous avons souscrit pour notre entreprise à une responsabilité civile professionnelle qui couvre également les shootings photo que nous organisons. Par le biais de notre courtier, nous avons développé une offre que nous proposons en ligne à nos photographes. Il s’agit d’une offre de responsabilité civile professionnelle et matériel. En tant que photographes professionnels ils travaillent avec du matériel très cher. En cas de casse il est essentiel qu’ils puissent être remboursés. Nous veillons à garantir le professionnalisme de nos photographes. Mais personne n’est à l’abri d’une erreur. Nous leur proposons une responsabilité civile professionnelle pour qu’ils travaillent l’esprit tranquille. Pour nos clients c’est également un avantage car ils savent qu’en cas de problème ils sont couverts.

Témoignage réalisé le 28.05.2017

En savoir plus
Ils sont assurés par Hiscox

Ils sont assurés par Hiscox

Retrouvez les témoignages des entrepreneurs qui ont choisi d’assurer leur responsabilité civile professionnelle avec Hiscox.

Plus de témoignages
Avis certifiées par Feefo

Avis certifiées par Feefo

Découvrez la note que nos clients ont donnée à Hiscox grâce aux avis certifiés par le cabinet indépendant Feefo.

Voir la notation Feefo

Suivez-nous sur notre blog et sur les réseaux sociaux